Il faut compter 12 heures de route en voiture pour aller à cet endroit que nous avions déjà visité; il fallait qu'on aie aimé la première fois pour justifier ce retour. Destination estivale avec ses décors enchanteurs, Percé demeure un de ses endroit enchanteur digne d'orner les cartes postales québécoise. Fameuse pour son rocher, cette petite localité gaspésienne nous offre des tableaux grandioses qui rassasieront l'objectif de votre caméra. L'Île Bonaventure, le cap blanc, ses montagnes et son littoral en font le délice de l'observateur averti. Ses maisons pittoresques, son centre ville animé, ses restaurants accueillants avec leurs plats aux fruits de mer et aux poissons fraîchement pêchés aux abords de ses côtes, relèvent le charme qu'offre Percé pour les quelques semaines d'animation dont elle nous gratifie. La saison touristique étant ce qui fait battre son cœur.

Ce que nous savions déjà, et vous probablement tout autant, c'était que les fonds marins de cette région étaient magnifiques. Certainement que vous trouverez plus d'anémones au pied carré aux Escoumins, mais les eaux beaucoup plus chaudes qui baignent Percé et l'île Bonaventure vous permettront de faire durer le plaisir plus longtemps. Avec les guides qui nous ont emmenés sur les sites de l'endroit, vous verrez que les fonds n'ont rien à envier aux autres endroits que nous avions préalablement visités. Ce qui, dans mon carnet de plongée, reste l'attrait majeur de l'endroit au sens strictement de la plongée, ce sont les colonie de phoques communs et gris qui foisonnent tout autour de l'île. Ceux-ci, bien que de nature farouche, viendront vous rendre visite fréquemment durant vos plongées.

Nous tenons à mentionner à nouveau que le staff du Centre Nautique de Percé est des plus accueillant. Toujours souriants et prêts à blaguer dès la première occasion, les employés tant rémunérés que bénévoles vous recevront à bras ouvert. Franck Mauger, le grand chef de la place, fera tout en son pouvoir pour rendre votre séjour mémorable.

Degustmer

Accueil formidable chez un des plus gros employeur de la région Gaspésienne. Bill Sheehan qui travaille également bénévolement au Centre Nautique de Percé nous a invité pour une superbe visite guidée des installations de cette usine de transformation du crabe, du homard et également qui fabrique des courones de Noël durant la saison hivernale.


La route passant par la Cascapedia est un délice pour les yeux pour le chemin du retour si vous n'êtes pas trop pressé de rentrer

Durant notre escapade,

nous avons séjourné à la maison Birmingham,

Retour à Percé 2007

La vue sur l’Île Bonaventure depuis le devant de la maison Birmingham est tout à fait saisissante. Équipé d’une table et de chaises, le balcon vous accueillera pour vos repas, vous permettant de savourer tout autant votre repas que l’enchantement du paysage.

Nous avons même remarqué qu'en se tenant à l'écart de la masse du groupe de plongeurs et par bonnes conditions de visibilité, les phoques hésitent beaucoup moins à venir vous taquiner. Ils vous suivront, mordilleront le bout de vos palmes, feront volte face en une fraction de seconde devant vous.  Couchez vous sur le fond sans endommager les oursins et autres organismes vivant et laissez les venir à vous et vous serez surpris; notre expérience à l'Anse Chatouilleuse en a été une d'interaction avec cet animal dont on gardera le plus beau souvenir. À peine couchée sur le fond, Péguy se fait un ami qui restera une bonne quinzaine de minutes avec elle; au commencement le phoque mesure, apprivoise, sent et évalue la possibilité de jouer. Une fois la situation appréciée, le phoque commence à mordiller les palmes de Péguy, suit le néoprène et il se laisse caresser volontiers et brosser les les moustaches à quelques reprises. Éric à peine à quelques mètres de là, en fait tout autant avec son gros toutou marin. Le spectacle est beau et nous n'aurions pu souhaiter une meilleure mise en scène...